Macron reprend mot pour mot un slogan de Le Pen, aucun journaliste ne dit « Macron = Le Pen »

     Le répertoire de lOPIAM contient plus de cent billets recensant l’association diffamante de Mélenchon à Le Pen. Ils sont regroupés dans la rubrique « Mélenchon = Le Pen ». Parfois, un billet recense jusqu’à quinze articles faisant cette association. Exemples :  « « Mélenchon = Le Pen » dans la presse en janvier 2012  » et « « Mélenchon = Le Pen » dans la presse étrangère ». Mélenchon est « méchant avec les journalistes » (oui, c’est de ce niveau) ? Comme Le Pen ! Mélenchon a parlé un peu fort ? Il « éructe », il « aboie », il « gerbe », il « vocifère », « l’écume aux lèvres », comme Le Pen évidemment ! Mélenchon a des cheveux ? Il emploie le verbe être ? Comme Le Pen !
Valls, lui, peut hurler et postillonner tant qu’il veut, aucun journaliste n’écrit qu’il « hurle » ou « éructe », et encore moins « comme Le Pen ». Valls « s’énerve », il « s’indigne », il « recadre », il « recadre sévèrement », il « dénonce vertement », il « réagit vertement », il « reproche  fermement »,  il « pique une grosse colère », il pousse « un coup de gueule », etc.

     Macron, le nouveau candidat du Parti Médiatique, peut, lui, reprendre un slogan du FN, aucun « détecteur des éléments de langage » ne vient le détecter. Aucun journaliste non plus pour le « décoder », le « décrypter » ou le « localiser » (en Allemagne nazie).
Le 17 février 2017, le candidat des médias a dit chez Radio Classique : « La sécurité, c’est la première des libertés. » Ces mots sont précisément le slogan de campagne de Jean-Marie Le Pen pour les élections régionales de 1992 dans la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur :

En 2015, c’était encore le titre d’un communiqué du Front National, signé par Marion Maréchal-Le Pen (ci-dessus avec son papi) :

Quand le journal Le Monde utilise un élément de langage de l’extrême droite des années 1930 (« Jean-Luc Mélenchon, le pari de l’étranger », 31.01.2015), cela ne choque pas non plus le parti médiatique. En revanche tout Le Monde s’évanouit après avoir entendu Jean-Luc Mélenchon parler de « caste ».

De même, quand Le Monde veut « faire le ménage », c’est exquis, mais quand Mélenchon veut passer « un coup de balai », c’est nazi.
Pluralisme, déontologie, impartialité et objectivité bien sûr !

Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

7 réponses à Macron reprend mot pour mot un slogan de Le Pen, aucun journaliste ne dit « Macron = Le Pen »

  1. Dhénin Jean-Jacques dit :

    Bonjour,

    Il est assez spectaculaire de constater que les automates (ie les robots)*

    http://www.lepoint.fr/sondages/pour-quel-candidat-comptez-vous-voter-le-23-avril-prochain-24-02-2017-2107207_366.php

    ne fournissent pas les mêmes résultats que les sondages bricolés par des humains sur une population de 1 500 sondés.

    * Allez-y voir vous-même, après vous êtes prononcé pour votre candidat favori,
    vous pourrez constater que Mélenchon est loin devant tous les autres avec 35% : ( 27 000 / 76 000 = 0.35 ) :

    Ce qu’on lit ici :

    http://www.ouest-france.fr/elections/presidentielle/2017-sondage-macron-et-fillon-battraient-le-pen-au-second-tour-4825043

    Bonne journée

  2. Nino dit :

    Dans le même ordre d’idees, si on en croit les titres de presse en ligne, quand Melenchon visite une ferme dans l’Oise, il « boude le salon de l’agriculture » (Le Telegramme et France Culture), il « trace son sillon en solo » (RFI), il est « (encore) aux abonnés absents » (RTL), il est « droit dans ses grandes bottes » (Libération). Tandis que Macron en visite dans une autre ferme, lui (qui ne la joue pas solo, lol) , il est « attendu en Mayenne et en Maine et Loir » (Ouest-France), il « sème pour récolter » (La Nouvelle République), il « présente son programme agricole » (LCP, Le Point et Bourse Direct), il « se présente aussi en « candidat des champs » (RFI), il fait des « Propositions pour les agriculteurs » (Ouest-France), il remporte un « grand succès » (Info-Tours.fr), …

  3. Nino dit :

    Autre sujet mais toujours à propos de Macron : http://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/quand-marion-mar%c3%a9chal-le-pen-relaie-un-fake-sur-macron/ar-AAnIFiq?li=BBoJIji&ocid=mailsignout

    Par contre, ne comptez pas sur le Service Désintox de Libération pour titrer un jour « Quand Libération relaie un fake sur Mélenchon » et ce ne sont pourtant pas les exemples qui manquent comme on peut le lire ici dans les articles consciencieusement archivés du site de l’OPIAM

  4. chéray dit :

    Bonjour
    Aujourd’hui mardi matin sur la chaine l’équipe 21 un pseudo journaliste se permet de dire que Jean Luc Mélenchon raconte des aneries ( je le cite ) à propos des impots des sportifs français évoluant à l’étranger .Pour ce laquais du groupe Amaury ( l’Equipe )
    l’impot à l’étranger suffit .
    Un droit de réponse s’impose

  5. LEGAL dit :

    Bonjour,
    Il n’est pas nécessaire de proposer ce type de site, le programme de « l’avenir en commun » (sans moi) est en grande partie d’une bêtise sans nom. Vous avez raison de raconter autant d’inepties. L’éducation Nationale a tout fait pour que les gens deviennent sensibles à ce type de discours. Le niveau intellectuel est au plus bas et vous en êtes responsables. La 6 ème république quelle drôle d’idée, vous avez tout fait pour détruire la 5ème en la réécrivant systématiquement. Une république laïque, alors vous avez créé le délit « islamophobie » et pourquoi pas « chistianophobie ». Liberté des chances (santé – scolarité), Egalité (droit à l’indifférence), Fraternité (hors communitarisme): quand vous verrez le croissant vert soigner que des musulmans après un cyclone en indonnésie, vous comprendrez comme l’ont fait vos parents le sens de ces mots. Le symbôle phi, j’ai hâte de voir vos brassards et pourquoi pas un « hiel Mélenchon ». De la même façon vous comprendrez pourquoi le voile doit être interdit, car il indique clairement que la femme en question n’est libre. Et que si elles veulent le porter, elles se sentent aussi certainement menacés. Idem pour Imam qui ne peut plus s’exprimer car ils seraient menacés de mort des extrémistes. Une république garante des biens communs. Le droit de propriété n’est pas un bien commun. L’état socialiste a créé de la discrimination. Qui peut louer un bien à une personne âgée ? Elle devient in-expulsable ou voir même simplement congédiable alors qu’il ya un contrat. Personne se pose la question de savoir que ce loyer sert aussi une autre personne en difficulté. La discrimination vient de l’état. Les nouveaux droits aux salariés, alors que le contrat de travail en France atteint les plus hauts niveaux de l’URSS en son temps. Vous êtes incompétents à créer des la valeur. Les nouvelles libertés ce n’est pas créer des salles de shoot au cannabis ou restreindre la liberté des autres. La hollande considère que le cannabis avec un taux de THC > 15% est à considérer comme une drogue dure. L’égalité réelle, est de créer des écoles avec des professeurs agrégés sur tout le territoire. Les problèmes scolaires sont les mêmes en Picardie que sur la banlieue de Paris. Et les mauvais élèves, ils feront comme leurs parents, ils iront en cours de soir. La formation continue nous coûte 35 Milliards. Uen double formation acquise dès l’école serait salutaire, mais le niveau est tellement bas (niveau d’exigence) qu’ils se font peur à eux mêmes une fois sur le marché du travail. La finance est indispensable au développement. Il est de nature essentiellement privé. Toute participation de l’état dans une entreprise est catastrophique. L’état peut éventuellement être actionnaire minoritaire. Il a tout à y gagner. La bourse existe depuis l’antiquité. L’URSS a disparu. Thales s’est enrichi après avoir compris l’importance des stocks et des éléments de stockage. C’est la capacité à stocker qui rend les agriculteurs libres car leurs ventes ne deviennent plus liées aux récoltes. C’est la loi des marchés boursiers. Elle est simple et accessible à tous. Et si les chefs d’états roulent en Mercédes, c’est le problème des pays pauvres. Le droit effectif au logement: il est inutile de proposer des aides pour le logements pour les mêmes raisons. Ces aides n’ont pour effet que de relever le prix des loyers. De tout temps les loyers étaient proportionnels aux revenus. La transition énergétique l’état n’en veut pas car il a peur de perdre ses recettes fiscales sir l’énergie fossile et ses parts dans les entreprises comme EDF. C’est un mix intelligent des deux qui permettra cette réussite si l’énergie est nationalisée. On n’imagine pas le Quatar privatiser son énergie. Augmenter les salaires, encore une ineptie de plus. Le salaire est une composante européenne. La compétivité sur les salaires se joue à 10% par rapport aux salaires médian en Europe. C’est largement possible en baissant les charges sociales qui pèsent sur les salaires. Il faut revoir la politique des allocations familiales, supprimer la formation continue en l’état et déplacer la formation continue dans les lycées et l’enseignement supérieurs spécialisé comme le CNAM. Le droit à la retraite à 60 ans c’est le droit à gagner rien du tout. On a déjà essayé. Il faut des cotisations pour payer une retraite. Et il faut arrêter d’embaucher des fonctionnaires plombiers et surtout de les recruter à 18 ans. A 40 ans cela coûterait moins cher à la société Française. Les Régions et les Territoires : quid de la Régionalisation « RIEN ». Le patrimoine immobilier des Régions constitue un gisement de croissance et bien être. Une cour de récréation devient un marché de rue dans les centres villes, un théatre scolaire est proposé au monde associatif, une salle de sport est loué le soir à un club sportif, un dortoir inoccupé est commercialisé pour des jeunes travailleurs. Etc… J’ai encore plein choses à vous dire mais je n’ai pas le temps. Votre programme est dangereux pour la France. Si vous êtes élus, je me casse. Je ne veux pas que mes enfants connaissent la guerre ou les milices qui avancent 4 par 4 comme disait Coluche.
    Moi aussi je peux tenir tête 5 heures à Mélenchon avec un programme plus efficace, moins coercitif et pour plus de liberté et responsabilité.

    Etc…

  6. Phil dit :

    Je suis scandalisé du déchainement continu anti-JLM de cette semaine. J’ai tout éteint un jour et paf, à peine rallumé je tombe sur une scène édifiante ce dimanche soir 16 avril vers 22h15 sur LCI entre deux éditorialistes : Chalenge et Valeurs actuelles, parfaitement en phase pour insulter JLM et son « programme » (pas un mot dessus, mais il serait dangereux maintenant qu’ils viennent de le lire : cuba, Castro, Chavez etc… ??? les anneries usuelles balancées en cinq mots). Ca serait banal si la tournure n’était pas si haineuse, et JLM se voit « qualifier » de tous les noms dont un nouveau qui me fait hurler, « tout le monde sait bien que c’est un stal »… l’éditorialiste de Challenge sait-il la différence abyssale entre Staline et Trotsky ou Lambert ? Ils sont d’accord aussi pour dire que Hollande a raison de sortir de sa réserve en affirmant (sans argument) que JLM c’est n’importe quoi sur tous les points, et dangereux à l’international etc… Ils aboient tellement en même temps dans le même sens que l’un peu finir les phrases de l’autre. Au passage JML est ensuite réduit à un clown holographique et il est dit que passer sur youtube est ridicule : alors pourquoi s’exiter comme ça ! Là encore pas un mot du fond, de toutes les doc « open » sur le programme, les chiffrages les fascicules etc, ça fait 1 mois que j’ai pas entendu ce simple fait sur les chaines d’info, mais pourtant l’intervention de Hollande est qualifiée quant à elle de « juste et portant sur le fond » alors là les bras m’en tombent : la TV, ces journaux, sont pathétiques, dire que 40 fascicules sur le programme très clairs et en ligne, c’est de la forme, et que des petites interviews à la sauvettes avec des formules cachées, puis non cachées, du président, c’est le fond, … j’ai plus de mots, j’ai juste honte, on a formaté ou purgé les journalistes car ils laissent dire n’importe quoi sans poser de question à ces intervenants « éditorialistes ». ( Idem sur le 20h-21h de france info, détendu mais on laisse dire des choses du même genre, très très à droite et caricaturant à souhait, à croire qu’il n’y a que des éditorialistes de droite en France.)

    Même le journaliste de LCI est au final un peu scié de l’accord à 100% des éditorialistes entre eux. Je subissais de temps en temps la propagande (pour la connaitre) des chaines publics (EM très mis en avant, en creux) et les échanges édifiants sur BFM mais je vois que sur toutes les chaines « d’information » (ce terme est inapproprié) en continue c’est du même niveau, la sphère médiatique est définitivement irregardable, c’est en fait toujours le cas quand on connait bien un sujet, son traitement est impitoyablement pitoyable… mais là il s’agit d’orienter « l’opinion », ça pose vraiment une question grave.

    En tout cas, et au pied de la lettre, se faire traiter de « stal » ou voir à ce point mépriser les youtubeurs ou les électeurs de la FI qualifiés indirectement d’irresponsables, ça mérite réponse.

  7. valentini dit :

    Qu’il y ait Un Parti Médiatique, c’était déjà vrai au XIX° siècle. Victor Hugo qualifiait déjà la presse « d’immense et sainte locomotive du progrès » que la vitesse grisait.

    Non mais coco ! Imagine que chaque traverse de voie soit une femme aux jambes écartées. Eh ben ! Tu refais le monde avec un billet Paris-Brest en poche. Elle est pas fulgurante mon idée ?

    Mais le russo-turc Mélenchon et les médias conducteurs de vil bétail !

    ah s’il pouvait les castrer ces délicieux amis du genre humain, qui s’enivrent au sérail ! Peut-être enfin trouverait-il, sinon à qui, de quoi parler qui leur pèse et ainsi libérerait leur conscience d’un poids colossal ? Las ! Cela ne se peut. Ce sont déjà des castrats qui s’enivrent d’images et nous soûlent de mots. de la bibine ! du ratafia ! du tord-boyau !

Répondre à Phil Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *