« Mélenchon = Le Pen » dans Libération (20.05.14)

     Extrait d’un article d’Antoine Guiral, paru le 20 mai dans Libération (« Dans le Sud-ouest, Bové agit en antisceptique…« ). Il est question des principaux adversaires de José Bové :

« Dans ce département très eurosceptique des Pyrénées-Orientales, ses principaux  adversaires s’appellent Jean-Luc Mélenchon (Front de gauche) et Louis Aliot pour le FN, qui, chacun à leur manière, surfent sur le fort ressentiment anti-Bruxelles. »

surf

Jean-Luc Mélenchon surfant sur le fort ressentiment anti-Bruxelles

     Évidemment, le journaliste tout innocent niera avoir assimilé Mélenchon au FN, il se défendra en disant qu’il ne faisait que résumer le propos de Bové, qu’il s’agit d’un style journalistique ne l’obligeant pas à préciser pas « selon Bové« . Mais c’est bien lui qui parle. Voici le contexte – chacun pourra juger :

« Voilà donc le chef de file Europe Ecologie de l’immense circonscription Sud-Ouest dans la cité catalane pour des rencontres avec des professionnels préoccupés par les conséquences
des directives de l’Union européenne. A savoir le dumping social dans le secteur ouvert du BTP et les taxations aux frontières sur les importations de fruits et légumes. Dans ce département très eurosceptique des Pyrénées-Orientales, ses principaux adversaires s’appellent Jean-Luc Mélenchon (Front de gauche) et Louis Aliot pour le FN, qui, chacun à leur manière, surfent surle fort ressentiment anti-Bruxelles. «Des populistes, des statonationalistes, dit José Bové, qui ne foutent vraiment pas grand-chose au Parlement, si ce n’est toucher leur salaire. Avec eux, on ne peut rien construire.» Et à propos de Mélenchon, à qui il ne «parle plus depuis plus d’un an», il confie: «Moi, mon internationalisme ne m’amène pas à soutenir, comme il le fait, des dictateurs ou Poutine sur l’Ukraine.»« 

***

Prochainement dans l’OPIAM : Mélenchon = « fasciste » dans Libération.

Ce contenu a été publié dans 1. --- LE PIRE ---, 1. Libération, 4 --- PRESSE ÉCRITE ---, Mélenchon = Le Pen, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à « Mélenchon = Le Pen » dans Libération (20.05.14)

  1. Les médias entretiennent la confusion dans les esprits comme le fait le FN en reprenant à son compte nos arguments! ils nous prennent pour des naïfs. Ils ne voient pas que nous avançons plus déterminés que jamais et qui les illusionnistes sont en passe d’être démasqués. (voir le résultat en Hollande!)

  2. ValMau dit :

    PETAIN = LE PEN çela oui ! et ça rythme encore ! ET C’EST LA VERITE AVERE OUI !

  3. ValMau dit :

    IL NE FAUT PAS CONFONDRE OU EMBROUILLER LES GENS CAR LA VRAIE GAUCHE C’EST NOUS « LE FRONT DE GAUCHE QUI EST COMPOSE DE PLUSIEURS PARTIS POLITIQUE, ASSOCIATIONS, ECOLOGIQUES, ET TISSUS DE LA VIE SOCIALE). LES EXTRÊMES C’EST AURE CHOSE !).

  4. engine dit :

    Bonsoir. Je suis loin d’être FDG, mais je vous fais parvenir une trouvaille sur corsematinn, certes un peu vieillotte (5 mai)

    http://www.corsematin.com/article/elections-europeennes-2014/europeennes-2014-23-listes-en-course-dans-le-sud-est.1368246.html

    et mon commentaire rapide sur le sujet :
    « ainsi l’article contient une liste des listes aux élections européennes. Constatons déjà que le FDG et tout ce qui lui est à gauche est bien d’extrême gauche. Là ça ne change pas, on découvre ainsi une communauté de courant entre les écosocialistes social-démocrates du FDG, les néo-stals de « Communistes », les communistes révolutionnaire de LO. A l’opposé, l’extreme droite est le grand absent, semble-t-il du scrutin dan sle Sud Ouest, ou dans toute la France si on applique le même étiquetage neutre, objectif, non partisan de corse matin. Ainsi le FN n’est pas d’extrême droite, il est étiqeté « front national » tout à fait classiquement puisque les partis connus sont estampillés de leur nom dans la colonne prévue à cette effet comme le PS, l’UMP, EELV, etc. mais à comparer avec le FDG qui lui aura droit à « extrême gaucheé, plutot que « Front de Gauche » sobrement. Mélenchon est certainement un bolchevik au couteau entre les dents.

    Evidemment, aucune liste n’est d’extrême droite. Les partisans du retour de la monarchie sont « divers droite ». Comme Dupont-Aignan, pourtant bien encastré entre l’UMP et le FN. Comme l’UPR, parti de François Asselineau traînant dans tous les milieux confusionnistes, complotistes larouchistes, PRCF, dialoguant avec les antisémites soraliens, diffusant une histoire à la sauce IIIeme république de la France éternelle ou disparaisse les mouvements sociaux importants (1936, 1968, guerre d’algérie, etc). »
    si cela vous intéresse

    • O.P.I.A.M. dit :

      Merci beaucoup. Cet article est en effet affligeant et typique de la dédiabolisation des fascistes, mais son auteur pourra toujours se cacher derrière le fait que l’étiquetage est le fait du ministère de l’Intérieur… Corse Matin est-il un équivalent du Figaro ?

      • engine dit :

        Le problème est donc plus le ministère de l’intérieur que corse matin alors… qui a du utiliser cet étiquetage comme plein de journaux je suppose. enfin l’article est normal, c’est surtout les étiquetages de la liste qui sont consternants

  5. engine dit :

    J’aimerais juste être au courant si vous comptiez ne pas analyser cet article ce que je peux comprendre, histoire de ne pas être en attente.

Répondre à O.P.I.A.M. Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *