La Voix de l’Ain publie un entretien avec un pétainiste sans le présenter comme tel et dédiabolise le FN

     À la Une du journal hebdomadaire La Voix de l’Ain du 6 au 12 mars, une citation en guise de titre, accolée à la photographie d’un homme qui n’est pas nommé : « Le FN est un parti démago de gauche ».

uneain     Certes il ne s’agit ici que d’une citation, mais l’astuce permet de contribuer au lepénisme médiatique ambiant en se donnant l’excuse de ne faire que rapporter des propos. Alors que Marine Le Pen elle-même exige que son parti soit qualifié de « droite nationale » et qu’elle-même appelle à une « recomposition » de la droite autour du Front national, il est de plus en plus courant que des journalistes présentent l’extrême droite comme une version plus attrayante de la gauche. On peut en voir plusieurs exemples avec BFM TVLe Front national plus rouge que Mélenchon », 13.02.2013), LibérationEt si le FN était plus à gauche que François Hollande ? », 02.06.2014), Le PointLe FN, parti « hard left » », 23.02.2014), ou encore Le Nouvel Observateur, qui affirme que Le Pen a « des idées sociales » et que son parti  « se positionne comme le seul recours à gauche » (« Fonctionnaire, je suis déçu par le PS… et certains de mes collègues rallient le FN », 01.09.2014).

     L’entretien se trouve en page 6. On y apprend le nom de l’auteur de la citation utilisée comme titre en Une : Olivier Wyssa. Ses propos son recueillis par le journaliste Jean-Marc Perrat. Tout ce que le journaliste fournit comme informations sur l’appartenance politique d’Olivier Wyssa, c’est qu’il est « élu de l’Ain au Conseil Régional Rhône-Alpes, chez les indépendants », qu’il a été « exclu du FN en 2011 après son refus de représenter le FN aux cantonales de 2011 », et qu’ « il n’avait pas non plus soutenu Marine Le Pen pour la présidence du parti lui préférant Bruno Gollnisch ». En conclusion de l’entretien, Olivier Wyssa déplore que les monarchistes doivent désormais faire profil bas au FN. Le journaliste objectif et déontologique n’a pas jugé utile de préciser qu’ Olivier Wyssa a assisté le 15 octobre 2011 à un banquet d’hommage à Pétain, en compagnie des néonazis Alexandre Gabriac et Yvan Benedetti.

DSC_0332

 

Ce contenu a été publié dans 1. --- LE PIRE ---, 4 --- PRESSE ÉCRITE ---, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à La Voix de l’Ain publie un entretien avec un pétainiste sans le présenter comme tel et dédiabolise le FN

  1. GdeC dit :

    ah, ben voilà ! 😉 article utile et intéressant. Merci.

  2. Grouchenka dit :

    La Une de demain: « Hitler: « Mussolini est un socialiste non-violent laxiste »…
    Ils sont de plus en plus inspirés et professionnels les braves petits! Clap clap!

  3. lsga dit :

    Dédiaboliser Pétain ou dédiaboliser Poutine, quelle différence ?
    Ah oui, Poutine est en ce moment même en train d’écraser du PD, du gauchiste, de faire éliminer ses ennemis politiques.

Répondre à lsga Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *